Le rapatriement des réserves d’Or

15/05/2018 16:39:13

La tendance entourant le rapatriement de l’Or stocké sur le territoire américain s’accentue. La Turquie réintègre ses réserves dans ses coffres. Le stockage de l’Or est de plus en plus considéré comme étant risqué.
Certains experts comparent ces décisions aux propos de Charles de Gaulle sur la démonétisation de l’Or en 1960.

L’Allemagne avait démarré cette tendance en 2013, le pays a rapatrié jusqu’à maintenant 295 tonnes. Encore 30% de ses réserves sont entreposés à New York ; soit 1200 tonnes. Ce rapatriement suit l’envie du gouvernement allemand d’amplifier la confiance de la population envers sa politique : "l’Or est un élément important de la conscience de la nation". Les Pays-Bas et l’Autriche ont hâtivement suivi son exemple.

Certaines nations, sous la menace de tomber en disgrâce vis à vis des USA, mènent une politique d’indépendance ; l’Or étant un moyen de paiement sans frontière au contraire du billet de banque. Les USA ont le plus souvent recours à des pressions financières (gel des avoirs, sanctions commerciales) dans leurs négociations internationales.

Au mois d’avril, la Turquie a annoncé avoir retiré près de 29 tonnes de son Or de la Réserve Fédéral américaine (FED). Le président Erdogan a ouvertement critiqué l’utilisation du dollar dans les échanges internationaux.

A l’instar de la Banque Centrale de Turquie, les banques privées ont également rapatrié leurs réserves d’Or pour se délivrer de la pression des cours monétaires. En effet, l’Or permet d’emprunter et d’acheter et vendre des devises sans passer par le système bancaire mondial.
A titre d’exemple, la Russie possède toutes ses réserves en Or à l’intérieur de ses frontières. Egalement, la Hongrie a décidé de rapatrier ses réserves de métal précieux du Royaume-Uni.

Pendant la dernière décade, les pays ont augmenté leurs réserves d’Or. Cela est dû aux tensions géopolitiques grandissantes et plus récemment à l’instabilité des politiques économiques américaine.
Le retrait des USA des accords de Vienne sur le nucléaire iranien à pousser les prix de l’Or à la hausse. Depuis l’annonce du président américain, le prix du métal jaune a grimpé de 2%. C’est d’autant plus notable que les cours de l’Or sont stables depuis le début de l’année.

Ajouter un commentaire

 

VOIR AUSSI ...

OR

35,31 €/g

ARGENT

0,45 €/g

COMMENT ACHETER

AVANTAGES

  • Pièces sous scellés
  • Livraison sécurisée
  • Prix compétitifs
  • Transactions sécurisées
  • Agréé par la Banque de France

CONTACTEZ-NOUS

CHANGE DE LA BOURSE
28 rue Vivienne, 75002 Paris
Tel : 01 40 28 11 11
Ouverture : 9h30 - 18h30

ENVOYER UN MESSAGE

LE RACHAT DE VOTRE OR