COURS DE L'OR : VERS DE NOUVEAU SOMMET

Il y a quelques heures, la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé une nouvelle relance de l’économie : baisse des taux d’intérêt, impression de monnaie, assouplissement quantitatif… la Totale.
L’économie européenne a à nouveau besoin d’une stimulation étatique. Même l’économie allemande a failli au dernier trimestre selon les statistiques officiels.
La BCE essaie de stimuler l’économie comme l’on pourrait stimuler un cœur qui est entrain de s’arrêter.
Cela fait maintenant plusieurs années que la BCE utilise  ce processus pour réactiver le commerce et agir pour la croissance économique. Et nous revenons au même point qu’il y a 7 ans ; avec de nouvelle injection d’argent tout juste sortie de la presse à papier.
Pour simplifier les choses, il est amusant de croire qu’en Europe, où les taux d’intérêt sont négatifs, les banques vous paient pour emprunter de la monnaie. Plus vous emprunter et plus votre banque vous rémunère.

Bien évidemment,  la bagatelle est largement plus ‘difficultueuse’.

En 2008, avant qu’éclate la bulle sur le crédit immobilier, les taux d’intérêt de la BCE étaient de 3,25%. A la fin de la même année, les indicateurs étant médiocre, les taux d’intérêt  ont été baissés à 1%.
Courant 2013, après l’éclatement de la bulle immobilière, les taux de la BCE étaient à 0% et en 2014 ses taux ont fait une brève incursion en dessous de 0.

Cela va à l’encontre de tout bon sens économique.

Théoriquement,  lorsque la monnaie est abordable et qu'elle abonde sur les marchés, le commerce devrait être fleurissant et les échanges de biens et services prospères. En toute cas, cela doit accélérer la croissance économique.
Il n’en est rien. L’économie européenne est au début d’une stagflation. Et la solution de la BCE est de continuer ce qui ne marche.
Et justement, lors de l’annonce par la BCE de ses nouvelles conditions d’emprunt, le prix de l’Or et de l’Argent a connu une érection soudaine. Simplement parce que l’Or et l’Argent sont les valeurs refuges.
Ces politique économique ont lieu partout dans le monde. Il suffit de traverser l’océan Atlantique pour s’apercevoir que la Reserve Fédéral Américain (FED) débute, elle aussi, une nouvelle phase de baisse de ses taux d’intérêt.

Cela peut expliquer pourquoi les métaux précieux se sont appréciés de 20% ces deux derniers mois.

Contrairement à l’Or, le prix de l’Argent est toujours très loin de ses plus haut historiques.  Il faudrait que son prix double en euros ou qu’il triple en dollar pour atteindre ses sommets.
Cela laisse une bonne marge d’investissement.
L’un des grands segments d’investissement dans l’Or est le marché des Banques Centrales (BCs).
La Russie a acheté 18 tonnes d’Or en juin et ses achats depuis le début de l’année 2019 dépassent les 100 tonnes.
La Chine a également ajouté plus de 100 tonnes d’Or à ses réserves, en Banque Centrale.
Même la Banque de Pologne a augmenté ses réserves de 100 tonnes cette année. Elle a ainsi doublé ses réserves.

Tous les indicateurs économiques et de marché sont aux verts et nous permettent d’anticiper une  nouvelle hausse future de l’Or et de l’Argent.

Mathieu AMACHER

Ajouter un commentaire

 

COMMENT ACHETER

AVANTAGES

  • Pièces sous scellés
  • Livraison sécurisée
  • Prix compétitifs
  • Transactions sécurisées
  • Agréé par la Banque de France

CONTACTEZ-NOUS

CHANGE DE LA BOURSE
28 rue Vivienne, 75002 Paris
Tel : 01 40 28 11 11
Ouverture : Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30

ENVOYER UN MESSAGE

LE RACHAT DE VOTRE OR



OR

43,14 €/g

ARGENT

0,51 €/g