Cours de l'Or : crise économique et ruée vers l'Or au Liban

Cours de l'Or : crise économique et ruée vers l'Or au Liban

L’économie mondiale avance un peu plus vers un ralentissement, la dette des états grandit de manière exponentielle, les Banques Centrales impriment toujours plus de billet pour éviter la déflation et elles oublient qu’il n’est pas possible de dépenser plus que ce que l’on gagne.

Depuis plusieurs mois, le Liban subit une crise économique. Ce retournement est la conséquence d’une augmentation de la dette qui s’est accumulée pendant les dernières décades. Dans les chiffres, la dette du Liban est supérieure à 150% du PIB. Le remboursement de la dette et le paiement des intérêts étouffent l’économie du pays qui n’arrive plus à faire face à ses dépenses.

Le pays ne peut plus supporter une dette aussi importante ; il ne trouve pas les leviers pour rembourser ses créanciers. A l’heure actuelle, le Liban est en procédure pour demander des aides aux institutions internationales. Il est envisagé un prélèvement sur les comptes en banque des épargnants pour redresser le pays ; cela amènerait à une dévaluation. La confiance dans le système bancaire du pays n’existe plus. Les libanais ne peuvent plus retirer que 100 euros par semaine. L’état a instauré un contrôle des capitaux. Les libanais consomment moins et l’activité du pays ralenti.

Le Liban avait déjà fait appel à l’aide internationale il y a deux ans. Cela n’a fait qu’empirer la situation. Les finances du pays sont au plus bas, le pays est en pleine récession et il est prévu une baisse du PIB de 10% en 2020.
Pour le moment, il n’y a même plus assez de Livre libanaise pour soutenir les échanges à l’intérieur du pays ; paradoxalement les habitants du pays cherchent à s’en débarrasser contre de l’USD ou de l’EUR. Sa monnaie se renforce artificiellement du fait de sa rareté. La livre circule de moins en moins et le pays connaît une période de baisse des prix. Le pays est dans une période de crise de liquidité.

A l’heure actuelle, les libanais font la queue devant les distributeurs de billets de banque pour convertir l’argent détenu sur leurs comptes en argent liquide. Ils investissent leur argent dans l’immobilier et les biens de luxe.
Paradoxalement, pendant que le Liban est en pleine détresse, les sociétés immobilières, les vendeurs de voiture de luxe et les bijoutiers voient leurs chiffres d’affaires augmenter rapidement.

Bien évidemment, la demande d’Or connait une hausse formidable. En effet, une dévaluation de la livre libanaise ruinerait les épargnants ; l’Or étant le seul rempart contre l’inflation ou la dévaluation. Cette Or est stocké hors du système bancaire. Le prix de l’Or a augmenté de 14% depuis septembre 2019. Le marché local a du mal à suivre la demande et les primes sur les bijoux et les produits d’investissements s’envolent.

Le Liban n’est qu’un pays parmi d’autres qui connaît des difficultés importantes. Le schéma est toujours le même avec un endettement de l’état qui a augmenté rapidement, une impression massive de papier monnaie pour soutenir l’activité et les échanges ; mais une fuite des capitaux à l’extérieur des frontières qui engendre par une crise de liquidité, une crise économique et une ruée vers l’Or.

Mathieu AMACHER

Lien de l'article : Cours de l'Or : crise économique et ruée vers l'Or au Liban

Ajouter un commentaire

 

COMMENT ACHETER

AVANTAGES

  • Pièces sous scellés
  • Livraison sécurisée
  • Prix compétitifs
  • Transactions sécurisées
  • Agréé par la Banque de France

CONTACTEZ-NOUS

CHANGE DE LA BOURSE
28 rue Vivienne, 75002 Paris
Tel : 01 40 28 11 11
Ouverture : Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30

ENVOYER UN MESSAGE

LE RACHAT DE VOTRE OR



OR

48,78 €/g

ARGENT

0,45 €/g