Cours de l’Argent : le marché au bord de la rupture de stock

La prime sur les pièces et les lingots d’Argent est à son plus haut. Les stocks sont au plus bas partout dans le monde.
La demande pour l’Argent monétaire s’alimente d’elle même. Plus le cours de l’Argent monte et plus la demande grimpe. C’est début février que la demande d’Argent a réellement commencé. Les dernières pénuries sur ce métal datent de février 2011, Septembre 2015 et Mars 2020. 
Le marché de l’Argent monétaire actuel est similaire à celui de 2011, pendant lequel l’once d’Argent a dépassé le $ 50 (34 euros).

 

Point de marché

Ces derniers mois, les investisseurs en métaux précieux ont été refroidis par une consolidation des cours depuis Août 2020. Mais aussi par la croissance importante du prix de certains autres actifs dont le fer de lance est le bitcoin. Toutefois, un mouvement mondial de rupture de stock sur l’Argent monétaire est en place.
A titre d’exemple, aux USA, il est impossible d’acheter des Silver Eagle sans avoir à payer une prime de 50%. Même à Londres, la demande est tellement forte que les négociants sont obligés de refuser des transactions.

Les activistes du forum Reddit ne se sont pas trompés en s’attaquant aux institutions financières. Leur travail sur le marché de l’Argent est entrain de porter ses fruits. Leur but est de prouver que les cours des métaux précieux sont plaqués vers le bas par les ventes à découvert des banques commerciales. Ces banques ne font rien d’illégal, au contraire, elles profitent de la loi pour vendre du papier adossé aux métaux précieux ; cela fait baisser leurs prix.

Seulement, la réalité rattrape cette fiction. Pour le comprendre, il suffit de voir la différence de prix entre le cours spot des métaux et celui du physique dans les commerces.

 

Pourquoi un tel écart entre le papier et le physique ?

A la base, le marché des métaux précieux est régulé par les contrats futures. Cela permettait aux producteurs de garantir un prix sur une production future ; en règle générale 1 an. Sans ces contrats, les producteurs ne sont pas assurés d’obtenir une production rentable ou de faire des prévisions.
Alors, il n’existe pas réellement de déconnexion entre le prix de marché et le prix du physique. Si cela arrive, dans une période de temps très courte, alors les prix du papier et du physique finissent toujours par se rejoindre.
Dans le cas de l’Argent, il existe deux grands segments de demande : l’industrie et le monétaire. La demande industrielle n’est pas sujette à une grande volatilité ; elle évolue d’une manière plutôt lente.
La demande d’Argent monétaire peut monter ou descendre plus rapidement. C’est ce segment qui est à l’origine de la prime entre le papier et le physique. La défiance envers la monnaie fiduciaire (dollar, euro, yen,…) est à l’origine de cette hausse importante. Le meilleur exemple est la hausse des métaux précieux à la fin des années 1970.

 

Pourquoi le prix de l’Argent papier est maintenu bas ?

Une demande importante pour le physique va engendrer inévitablement une hausse du prix du papier. C’est une règle immuable de l’économie. Mais pour le secteur industriel, une hausse du prix de l’Argent serait une catastrophe car elle engendrerait une hausse des coûts de production ; une baisse de la rentabilité. L’Argent est devenu un métal indispensable.

La demande pour l’Argent monétaire est symptomatique d’une économie qui cherche à se débarrasser de ses billets de banque. Pour stopper la demande d’Argent monétaire, les autorités ont la solution d’augmenter les taux d’intérêt directeurs pour redonner à leurs monnaies le statut d’actif de réserve. Toutefois, une augmentation des taux n’est pas envisageable puisque la moitié de la dette a été créée en 2020 avec des taux d’intérêt proches de zéro. Une remontée des taux ferait perdre toute valeur à cette dette.


La fuite du papier vers le physique et l’impuissance des institutions à sortir de l’ornière dans laquelle ils se sont engouffrés, nous permet de supposer une hausse de l’once d’Argent pour les mois à venir.

Lien de l'article : Cours de l’Argent : le marché au bord de la rupture de stock

Ajouter un commentaire

 

COMMENT ACHETER

AVANTAGES

  • Pièces sous scellés
  • Livraison sécurisée
  • Prix compétitifs
  • Transactions sécurisées
  • Agréé par la Banque de France

CONTACTEZ-NOUS

CHANGE DE LA BOURSE
28 rue Vivienne, 75002 Paris
Tel : 01 40 28 11 11
Ouverture : Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30

ENVOYER UN MESSAGE

LE RACHAT DE VOTRE OR



OR

45,52 €/g

ARGENT

0,68 €/g