LA POLOGNE RAPATRIE SON OR À L'INTÉRIEUR DE SES FRONTIÈRES

LA POLOGNE RAPATRIE SON OR À L'INTÉRIEUR DE SES FRONTIÈRES
Les Banques Centrales (BCs) alimentent la demande d'Or depuis 2013. Elles dynamisent le marché en augmentant leurs réserves en coffre ou en rapatriant leurs réserves à l’intérieur des frontières nationales. Ce n’est plus un secret, la Russie et la Chine s’approvisionnent à grand coup de tonnes ; les coffres londoniens et new yorkais se vident.
Dans ces deux cas, la tendance s’amplifie. De plus en plus de BCs deviennent acheteuses nettes d’Or et augmentent leur quantité d’Or dans leurs bilans. De plus en plus de pays rapatrient leur Or dans le but de confirmer leur suprématie nationale et s’assurer que leurs propriétés sont intactes.
C’est pendant la 2e guerre Mondiale que les stocks d’Or des pays ont migré en grande partie vers l’Angleterre et les USA afin que l’envahisseur allemand ne puisse le spolier et s’en servir comme monnaie d’échange pour l’achat de biens et matériel de guerre. Ce temps est révolu.
Davantage de petites BCs entrent sur le marché. Elles sont bien plus petites que les grands acteurs du marché. Toutefois, mis bout à bout, elles musclent et stimulent la demande.
La Pologne rapatrie 100 tonnes d’Or
Afin de préparer la prochaine crise économique la Pologne a décidé de rapatrier son Or qui était, jusqu’à présent, entreposé dans les coffres de la Banque d’Angleterre. Cette annonce est une surprise sur le marché de l’Or physique.
Selon le gouverneur de la BC de Pologne : ‘’l’Or symbolise la puissance d’un pays’’. Il spécule également sur le fait que son pays pourrait vendre cet Or et en tirer d’énormes bénéfices pour investir. Cependant, ce n’est pas son intention et il souhaite augmenter les réserves plutôt que de les diminuer.
La BC de Pologne devrait continuer à rapatrier son Or jusqu’à ce que l’intégralité de son stock soit ramené; l’Or étant un rempart en ces temps de grande incertitude géopolitique et économique dans lequels nous vivons aujourd’hui.
La Serbie augmente ses réserves
Récemment, la Serbie a annoncé avoir été acheteuse d’Or par l’intermédiaire de sa BC. Elle a ajouté à son stock de métal jaune plus de $430 millions, au prix de $1503 l’once. Encore une fois, cette action a pour but de stabiliser la structure économique du pays en réduisant la part du dollar US dans son bilan (et en augmentant du même coup ses réserves en Euro).
Le directeur de la BC de Serbie affirme que ces actions vont continuer à l’avenir sachant qu’une crise économique se profile. Il souhaite faire de son mieux. En ajoutant plus de 9 tonnes à ses réserves de métal jaune, la Serbie accroit de 33% ses réserves; pour un total de 30 tonnes.
La Slovaquie entre en jeu
Le président slovaque souhaite faire adopter par le Parlement un projet de loi pour ramener les réserves d’Or à l’intérieur du pays. Ce stock d’Or est actuellement entreposé en Angleterre.
Pour lui : ''si le Monde entrait dans une phase de récession économique, le peuple slovaque ne verrait jamais un seul gramme de cet Or; c’est pourquoi, il faut rapatrier notre Or aussi vite que possible’’.
Il cite l’exemple du Vénézuela qui n’arrive pas à rapatrier son Or depuis la Banque d’Angleterre à cause de différends politiques.
Peut-être un jour connaîtrons-nous un point de rupture sur le marché de l’Or: il se pourrait que toutes ces augmentations de stocks et tous ces rapatriements ne puissent être honorés à cause d'une demande en continuelle augmentation.
Pour le moment, l’Or coule à flot.

Lien de l'article : LA POLOGNE RAPATRIE SON OR À L'INTÉRIEUR DE SES FRONTIÈRES

Ajouter un commentaire

 

COMMENT ACHETER

AVANTAGES

  • Pièces sous scellés
  • Livraison sécurisée
  • Prix compétitifs
  • Transactions sécurisées
  • Agréé par la Banque de France

CONTACTEZ-NOUS

CHANGE DE LA BOURSE
28 rue Vivienne, 75002 Paris
Tel : 01 40 28 11 11
Ouverture : Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30

ENVOYER UN MESSAGE

LE RACHAT DE VOTRE OR



OR

47,89 €/g

ARGENT

0,54 €/g